puce

environnement. Fonds Chaleur 2018 [29/9/17]

››› toutes les actualités...

puce

marchés

image Tableau de Bord prix aliments septembre 2017 [SIFFI BRUNO, Coop de France, 13 octobre 2017]

puce

qualité

La certification OQUALIM-STNO reconnue par la démarche sans OGM allemande [Valérie Bris, Coop de France, 13 octobre 2017]

Pour répondre aux demandes de leurs adhérents, fabricants d’aliments, sollicités par des laiteries engagées dans des démarches Vlog, Coop de France Nutrition Animale et le SNIA ont travaillé et obtenu la reconnaissance de la certification OQUALIM-STNO par VLOG, la filière « sans OGM » allemande (cf Communiqué OQUALIM du 11 octobre 2017).

puce

formation

image SENEQUE 13 : ouverture d’une nouvelle promotion en 2018 [Cécile Anduru, Coop de France, 13 octobre 2017]

Il n’est pas trop tard pour rejoindre l’aventure Sénèque. Ce cycle de formation à destinations des élus des coopératives agricoles et en partenariat avec l’Essec Executive Education débutera dès Février 2018 jusqu’en décembre au CNIT à la Défense. De nouveaux sujets et conférences à venir (leadership, digital…). Cristal Union, Cac 68, Agrial, Cavac, Terrena, Lorifruit, Sodiaal…font déjà parti de la promotion. Pour plus d’informations, contactez Cécile Anduru  canduru@servicescoopdefrance.coop

puce

actualité

image L'élevage à l'herbe en zone de montagne : des atouts à valoriser [Gaëlle Dupas, Coop de France, 5 octobre 2017]

Valoriser les produits et services issus de l’élevage à l’herbe en zone de montagne. Pourquoi ? Comment ?

Venez échanger avec les acteurs de la recherche, de l’élevage et de l’agroalimentaire !

Une conférence organisée par Coop de France Rhône Alpes Auvergne lors du Sommet de l'Elevage le vendredi 6 octobre.

puce

environnement

Fonds Chaleur 2018 [Christophe Lapasin, Celene, 29 septembre 2017]

L’appel à projets « Fonds Chaleur » de l’ADEME a été reconduit pour 2018. Il vise à accompagner les entreprises à implanter des installations de production de chaleur renouvelable à partir de la biomasse et concerne les projets de grandes installation assurant une production énergétique annuelle de plus de 1000 tep, soit 11630 MWh.

puce

environnement

Le projet de loi de finance 2018 n’inclut pas la taxe HFC [Christophe Lapasin, Celene, 29 septembre 2017]

puce

économie

Consommation des ménages - panel Kantar [FranceAgriMer - Interbev] [FranceAgriMer, Interbev, 27 septembre 2017]

La période 9 (du 7 août au 3 septembre 2017) voit la baisse des achats de viande de boucherie se ralentir légèrement par rapport aux deux périodes précédentes, à - 3,2% en volume, et laisse toujours apparaître de fortes divergences selon les espèces, porc (-8,9%) et agneau (-13,5%) régressant fortement. Sur les 13 dernières périodes, l'ensemble viandes et volailles est à -1,6% en volume et à -1,5% en CA.

puce

officiel

Le ministère de l'Agriculture publie “Transport des animaux vivants : réglementation et méthodes” [instruction technique du 18 septembre 2017, Ministère de l'Agriculture, 27 septembre 2017]

Une instruction technique, datée du 18 septembre, rappelle la réglementation relative à la protection des animaux en cours de transport, puis présente les méthodes d'inspection applicables, ainsi que les modalités d'enregistrement des contrôles réalisés. Il aborde les suites à donner aux contrôles, notamment les modalités d'application des notifications de manquement prévues à l'article 26 du R(CE)1/2005. ››› télécharger l'instruction technique...

puce

arguments

Anti-viande : « Les ouvriers des abattoirs méritent respect et considération » [Jacques Alvernhe, directeur d'abattoir] [Jacques Alvernhe, Le Monde, 21 septembre 2017]

Certains militants de la cause animale jettent un violent opprobre sur les personnes travaillant dans les abattoirs. Ces pratiques sont d’une « bassesse insupportable », dénonce Jacques Alvernhe, le directeur de l’abattoir de Saint-Chély-d'Apcher, en Lozère, dans une tribune publiée par Le Monde, mardi dernier, 19 septembre. Il y dénonce en particulier les pratiques des militants anti-viande qui accusent « des pires maux », les hommes et les femmes travaillant dans les abattoirs, qui méritent « respect et considération », parce qu’« ils font des boulots qu’on ne veut pas voir ». Il dénonce aussi « un activisme au sein duquel le dialogue n’a pas de place », ainsi que des procédés qui ne sont pas acceptables pour faire entendre la cause animaliste. Il rappelle que la protection animale n’a jamais été absente des pratiques, mais qu'« elle a trouvé une acuité nouvelle ». ››› lire la tribune...

puce

environnement

image Non : productions animales et végétales ne sont pas en concurrence ! [Gaëlle Dupas, 19 septembre 2017]

Une étude de la FAO remet en cause les chiffes communément admis sur la concurrence exercée par l’élevage sur les ressources alimentaires : 86% des aliments consommés par l’élevage ne sont pas consommables par les hommes (fourrages, co-produits de cultures). Qui plus est, les productions alimentaires contribuent à la sécurité alimentaire en tant que source de nutriments indispensables : le bétail consomme 0.6kg de protéine végétale pour produire 1 kg de protéine animale - lait ou viande. Les prairies représentent 77% des 2.5 milliards d’hectares consacrées à l’alimentation animale, valorisant des terres sur lesquelles il n’est pas possible d’avoir d’autres cultures. Enfin, selon la FAO, il faut poursuivre les efforts sur l’amélioration des performances d’élevage (alimentation, génétique, sanitaire…). Objectif : diminuer l’impact environnemental de l’élevage tout en répondant à la croissance de la consommation mondiale de viande. La FAO souligne également qu’il est indispensable d’améliorer la valorisation des effluents d’élevage et le recyclage des sous produits alimentaires en alimentation animale.

‹‹‹ 1 2 372 73 74 ›››